Social

mediapart.fr
rédigé le vendredi 1 avril 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Santé - Social - Botanique, zoologie
0
Opérateur d'abattage : un métier comme les autres ?
14 mars 2016
Par Jean-Paul Richier
Blog : Pour un monde un peu moins pire

La mise en ligne de vidéos tournées clandestinement en abattoir invite à réfléchir à la conduite des opérateurs d'abattage, non seulement au travail, mais en dehors du travail.

Si le lien entre les violences sur animaux socialement inacceptables et les violences interhumaines est documenté, se pose la question de ce lien à propos des violences sur animaux socialement admises. Au fil du XIXe siècle en France, on a caché la mise à mort des animaux car on pensait qu'elle pouvait inciter le peuple à la violence.
Plusieurs études statistiques récentes aux États-Unis rapportent un lien entre la présence d'abattoirs industriels de bétail et le nombre d'infractions, notamment violentes ou sexuelles, dans la collectivité environnante.

N.D.L.R. : Et les dégâts sur l'environnement ? Et sur les chiroptères ? Bon Dieu, mais c'est bien sûr !

Jean-Louis BUTRE
rédigé le mardi 19 avril 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Santé - Social - Eoliennes
0
Bonjour
A tous les membres de la Fédération Environnement Durable

EOLIEN ET SANTÉ
COMPTE RENDU DE L'AUDITION DE LA FED PAR L'ANSES

Le 8 mars dernier, une délégation de la FED a été auditionnée par une commission de 9 experts de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) représentant le groupe de travail de cet organisme chargé d’établir l’existence ou non d’effets des infrasons produits par les éoliennes industrielles sur la santé des riverains.

Cette délégation était composée de 4 personnes :

- M.Broncard (Vice-Président de la FED) a présenté les témoignages du corps médical ;

- A.Posokhow (Administrateur FED) a présenté le bilan actuel des études scientifiques et médicales effectuées dans les pays étrangers (Royaume Uni, Nouvelle Zélande, Australie…) en soulignant qu’aucune étude sérieuse de ce type n’avait à ce jour été effectuée en France ;

- P. Dugast (Ingénieur acousticien) a présenté de son côté une partie du document qui avait illustré sa conférence à la dernière assemblée générale de la FED ;

- H Texier (Vice-Président de la FED) a présenté un power-point des 169 témoignages concernant 520 personnes, victimes des nuisances acoustiques des éoliennes.

Vous trouverez ces différentes contributions dans les fichiers joints, ici et .

Notre enquête est une grande première en France puisque le ministère de la Santé n’a pas encore daigné effectuer le début du commencement d’une enquête épidémiologique. Une grande majorité des témoignages présentent un intérêt considérable car ils démontrent sans ambiguïté combien chaque riverain peut souffrir des nuisances des éoliennes que sont le bruit comme les infrasons. Ils se recoupent les uns les autres et apportent la preuve que le mal est ressenti partout de la même manière à des degrés divers.


C’est pourquoi la FED affirme l’existence d’un risque sanitaire lié aux infrasons et aux sons de basse fréquence (ISBF) des éoliennes industrielles en plus du risque lié aux fréquences audibles. Les paroles de chacun sont les témoins de la vérité. L’ensemble est le témoin de l’objectivité. Les décideurs ne pourront plus les ignorer en se réclamant du manque d’étude à ce sujet ou pire de la subjectivité inventive. Les résultats de l’enquête peuvent servir dès maintenant, à chacun d’entre nous, auprès des élus, dans les réunions publiques, auprès des commissaires enquêteurs, auprès des administrations et auprès de tous les sceptiques.


A l’issue de cette réunion, par lettre recommandée adressée au directeur de l’évaluation des risques de l’ANSES avec copie à Madame la ministre de l’écologie et de l’environnement ainsi qu’à Madame la ministre de la Santé, la FED a demandé :

- que les pouvoirs publics introduisent une obligation de mesures des ISBF des éoliennes industrielles à la charge des exploitants et introduisent dans les conventions définies à l’article R 514-4 du code de l’environnement le non-respect des mesures liés à ces mêmes ISBF ;

- que tout citoyen victime des ISBF et des fréquences audibles des éoliennes puisse disposer d’un droit de regard et de contestation des méthodes et modalités des mesures acoustiques mises en œuvre par les promoteurs et d’un droit à des mesures acoustiques indépendantes agrées par l’ICPE accompagné d’un droit à un suivi médical simultané.

- que l’ANSES se prononce nettement en faveur d’une modification de la distance minimale entre ces machines et les habitations des riverains que nous estimons devoir être au minimum de 1000 mètres, distance qui correspond au vote récent du Sénat et qui devrait être augmentée en fonction de l’importance des machines installées.


Cordialement

Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 8 mai 2016
Divers - Economie - Santé - Social - Botanique, zoologie - Arboriculture, horticulture - Agriculture
0
Je viens de terminer la lecture du très passionnant ouvrage de Charles et Perrine HERVE-GRUYER, "Permaculture - Guérir la Terre, nourrir les hommes" paru chez "Actes Sud" en 2014.

Il va falloir que j'approfondisse le sujet, peut-être en privilégiant l'approche de la "forêt-jardin" qui me semble davantage à la portée d'un vieil homme au dos raidi. Et pourquoi ne pas recreuser deux ou trois mares à proximité de notre manoir favori, dans l'espoir d'y réintroduire une biodiversité mise à mal par les crétins qui nous cernent ?

Affaire en délibéré.

Sauvons le climat
rédigé le dimanche 22 mai 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Santé - Social - Eoliennes
0
La nocivité des émissions toxiques des centrales à charbon et à lignite ne fait aucun doute. C'est ainsi que l'Université de Stuttgart estime le nombre annuel de décès causés par les émissions de ces centrales à 22 000 en Europe et 1 000 en France.

Par ailleurs, elles émettent 300 millions de tonnes de CO2 chaque année...

En conséquence, nous demandons que la République Fédérale d'Allemagne s'engage à arrêter toutes ses centrales à charbon et lignite d'ici 2022.

Nous vous invitons donc à signer cette pétition.

Association L214
rédigé le mercredi 29 juin 2016
A.D.D.O.O.E. - Lobbying - Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Santé - Social - Botanique, zoologie - Agriculture
0
Dans les abattoirs, le cauchemar continue.
L214 révèle 2 enquêtes.

Ces nouvelles images publiées ce matin proviennent des abattoirs de Pézenas (34) et de Puget-Théniers (Mercantour - 06). Elles « dévoilent encore une fois la cruauté des hommes envers les animaux » commente Rémi Gaillard dans cette vidéo.

N.D.L.R. : Je soutiens L214. La cruauté envers les animaux est intolérable !

Exigeons l'installation de systèmes de vidéo-surveillance dans TOUS LES ABATTOIRS de France !

Il y a désormais, outre des preuves qui s'accumulent, une très forte présomption d'inhumanité dans ces endroits, et d'insuffisance flagrante et manifeste des contrôles des services de police de l'Etat, notamment les vétérinaires.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 28 juillet 2016
A.D.D.O.O.E. - Assemblées générales - 2ème objet statutaire - Divers - Social - Arboriculture, horticulture - Bâtiment
0
L'expérience montre qu'il est souvent difficile, pour les propriétaires de bâtisses anciennes du secteur, de trouver localement une capacité d'intervention simple en maçonnerie traditionnelle ou en entretien de jardins qui vise les objectifs suivants :
- compétence technique avérée ;
- disposition d'un matériel approprié ;
- mise en œuvre de techniques et de matériaux témoignant, autant que faire se peut, d'un souci de développement durable ;
- préoccupations sociales comme le souci d'accompagner la réinsertion de jeunes sur le marché du travail ;
- parfaite régularité au regard de toutes les réglementations applicables (notamment sociales ou de droit du travail, fiscales, de responsabilité civile).

Les membres de l'"Association pour le développement durable de l'Ouest ornais et de ses environs" que je préside sont en train de réfléchir à ce que pourrait être une proposition qui réponde à toutes ces préoccupations. Cela nécessiterait bien entendu une adaptation des statuts de l'association qui est d'ores et déjà à l'étude.

Tous ceux qui seraient intéressés par une telle proposition sont priés de bien vouloir se faire connaître de l'association, par exemple en m'adressant un courriel à : penadomf "at" msn.com

Lilian GIBERT
rédigé le vendredi 29 juillet 2016
Divers - Economie - Santé - Social - Agriculture - Pouvoirs publics, élus locaux - Arboriculture, horticulture
1
Bonsoir,

Le rapport de l'ANSES a été publié aujourd'hui.

Amicalement,

LG

N.D.L.R. : Merci beaucoup de nous l'avoir signalé. C'est en effet un document important, même si l'on aimerait que l'on n'en reste pas au stade des études mais que l'on interdise enfin l'usage immodéré de ces poisons pour la bio-diversité, pour la santé des agriculteurs et de tous ceux qui vivent à la campagne.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 30 octobre 2016
A.D.D.O.O.E. - 2ème objet statutaire - Divers - Economie - Social - Bâtiment
0
Un ami qui possède une maison à Mortain où il vient, semble-t-il, d'installer sa thébaïde s'est déclaré partant pour que Benjamin et Dylan travaillent chez lui. Il a quelques murs de pierre à remonter, faute de quoi des terrasses risqueraient de s'ébouler, et aussi tous ses beaux volets de bois à repeindre. Je lui ai fait observer que les joints en ciment de sa maison mériteraient d'être remplacés par de beaux joints de chaux. Et j'ai vu que sa cour arrière est envahie de mousses disgracieuses.

Bref, je crois que je peux d'ores et déjà lancer le recrutement d'un deuxième "emploi d'avenir", ce qui abaisserait le coût horaire moyen de l'équipe dans notre intérêt commun. En effet, avec trois collaborateurs dont deux "emplois d'avenir", le coût de chacun serait, en moyenne, divisé par deux par rapport à ce qu'il touche. Ceci en toute légalité et charges sociales incluses.

A ce prix-là, je pense que je devrais pouvoir trouver d'autres amateurs, ce qui ajouterait de la souplesse à l'ensemble. Un cercle vertueux paraît ainsi enclenché...