Agriculture

Adèle LAURENT
rédigé le lundi 20 avril 2015
Divers - Economie - Santé - Social - Agriculture
0
Bonjour

L'association Domfront en'Vie met en place une AMAP (Association pour le maintien de l'Agriculture Paysanne) à Domfront.

Elle se constitue autour de plusieurs producteurs locaux installés à Domfront et alentours (produits cidricoles, produits laitiers, légumes, bière, farines etc ...) qui souhaitent vous proposer leurs produits, sans intermédiaire.
Dans le but de soutenir et maintenir leur activité agricole et de vous fournir des produits de qualité, locaux souvent bio.

Si cette démarche vous intéresse, vous êtes conviés à une rencontre autour des producteurs

demain, mardi 21 avril à 20h30 à la mairie de Domfront (salle Rougeyron)

N'hésitez pas à transférer ce message à toute personne intéressée

Bonne semaine !

Domfront en Vie / projet AMAP

Laurent NEVOUX
rédigé le samedi 15 août 2015
Economie - Eoliennes - Agriculture
0
Le bocage normand à Flers. Plaidoyer pour le bois-énergie.

N.D.L.R. : Ah que n'avons-nous davantage d'élus intelligents dans notre bocage ! Voici une énergie renouvelable respectueuse, elle, du bocage !

En fin d'émission, alerte toutefois, les grandes chaufferies à bois ne doivent pas non plus venir dévaster le bocage.

Hervé TEXIER
rédigé le dimanche 8 novembre 2015
Divers - Economie - Santé - Botanique, zoologie - Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Autorisation d'exploiter - Agriculture
0
Voici un article du "Courrier Picard", paru dernièrement, qui devrait inciter certains à réfléchir :

PICARDIE Des éoliennes tueuses de vaches?

Les éoliennes peuvent-elles avoir un impact négatif sur la santé des vaches ? Oui, selon une expertise et cet éleveur de la Somme, contraint d’envoyer son cheptel à l’abattoir.

Yves GOASDOUE
rédigé le mardi 24 novembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Arboriculture, horticulture - Agriculture
0
Je suis très inquiet. Nous avons encouragé les collectivités, les hôpitaux à la construction de chaufferies à bois plus respectueuses de l'environnement. Avec le froid arrivent les coupes à blanc ou à la pince des haies du bocage, le bois étant destiné à alimenter les chaufferies. Ces techniques irresponsables détruisent nos paysages. Les forêts sont protégées. Il faudrait en faire de même pour les haies. Ce matin, je posais une question au Gouvernement à ce sujet . Des mesures sont attendues pour décembre prochain.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 8 mai 2016
Divers - Economie - Santé - Social - Botanique, zoologie - Arboriculture, horticulture - Agriculture
0
Je viens de terminer la lecture du très passionnant ouvrage de Charles et Perrine HERVE-GRUYER, "Permaculture - Guérir la Terre, nourrir les hommes" paru chez "Actes Sud" en 2014.

Il va falloir que j'approfondisse le sujet, peut-être en privilégiant l'approche de la "forêt-jardin" qui me semble davantage à la portée d'un vieil homme au dos raidi. Et pourquoi ne pas recreuser deux ou trois mares à proximité de notre manoir favori, dans l'espoir d'y réintroduire une biodiversité mise à mal par les crétins qui nous cernent ?

Affaire en délibéré.

Le Publicateur Libre
rédigé le lundi 23 mai 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Botanique, zoologie - Arboriculture, horticulture - Agriculture
0
Désormais, l'arrachage des haies du Bocage est soumis à une réglementation.

N.D.L.R. : Quelles sanctions sont prévues en cas de non-respect des procédures ? N'y aurait-il pas lieu de mettre en place une publicité des contrevenants ?

Il y a quelques années, la communauté de communes du Domfrontais, agissant en liaison avec "Pays du bocage", encourageait la replantation de haies bocagères. Le travail était très bien fait par des RMIstes bien encadrés. Quelles leçons ont été tirées de ces expériences ? Serait-il envisageable de les renouveler ? Il me semble que cela pourrait avoir d'heureux effets pour notre bocage. Peut-être d'ailleurs, face à un tel problème, vaut-il mieux manier la carotte que le bâton. Je me permets de soumettre l'idée.