Ger/St-Georges-de-Rouelley

Pièces du dossier des 4 éoliennes projetées à Saint-Georges-de-Rouelley et des 2 éoliennes supplémentaires prévues à Ger, telles qu'elles ont été communiquées à l'association, y compris les pièces relatives aux contentieux engagé contre les permis de construire et autorisations d'exploiter correspondants.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 20 octobre 2015
Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Autorisation d'exploiter
1
J'ai le plaisir de compléter l'information des visiteurs de ce site en mettant en ligne la très percutante contribution, lors de la récente enquête publique, de la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères :

J'attends encore la communication d'autres contributions que je me ferai de même un grand plaisir de mettre en ligne.

Bonne lecture à tous !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 22 octobre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Autorisation d'exploiter
0
Je propose aux associations qui voudraient co-signer le courrier suivant (ici en projet) de me contacter :

P.S. du 22 octobre 2015 au soir : Finalement, l'"association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie" ne signera pas cette demande. J'ai en effet fait valoir aux membres de cette association que celle-ci n'était pas la plus légitime pour défendre l'habitabilité de maisons situées à plus de 6 kilomètres de notre manoir favori. Ils ont bien voulu en convenir et je les en remercie.

En revanche, "Basse-Normandie Environnement" et "Promotion et défense des sites dans le parc Normandie-Maine", présidées respectivement par nos amis Hervé TEXIER et Jacques BROCHARD, ont souhaité unir leurs forces à celles de l'"association pour le développement durable de l'Ouest Ornais et ses environs". La lettre, d'ores et déjà signée dans une rédaction amendée par Jacques BROCHARD, partira demain matin. Je la mettrai en ligne dès que j'aurai de nouveau l'usage de mon scanner.

Il doit être souligné que, parallèlement, trois grandes associations nationales reconnues d'utilité publique présenteront la même requête à la préfète de la Manche. Selon moi, leur lettre conjointe marquera l'importance que des observateurs aussi avertis attachent aux beautés naturelles de notre bocage et à la nécessité d'y maintenir un bâti habitable. D'après ce que je comprends, ces trois grandes associations signaleront la qualité exceptionnelle du rapport déposé dans le cadre de la récente enquête publique par M. Etienne OUVRARD, de la "Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères" où est démontrée selon moi la parfaite incongruité de l'implantation d'éoliennes supplémentaires à Ger et Saint-Georges-de-Rouelley. Bien sûr, ce travail sera soumis à l'examen contradictoire du promoteur et de ses bureaux d'études mais il me semble qu'en le citant dans leur courrier, les trois grandes associations nationales en cause renforceront, si c'était encore nécessaire, sa très grande crédibilité.

Je mettrai en ligne la lettre de ces trois grandes associations dès que celle-ci aura été envoyée et pour autant que j'y sois autorisé.

Il va sans dire que, si d'autres associations ou même des particuliers souhaitent appuyer ces demandes, il leur est tout-à-fait loisible de s'inspirer du texte du projet ci-dessus (attention, l'article de loi à citer en fin de texte est l'article 139 et non le 39 comme indiqué par erreur). Nous les y incitons tous bien volontiers.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 8 novembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Autorisation d'exploiter
0
Certains voudraient nous faire croire que les éoliennes ne soulèvent pas d'opposition du public.

En fait, il n'y a rien de tel qu'apprendre que des aérogénérateurs électriques industriels vont être édifiés devant sa maison pour comprendre que la vérité est à l'opposé de cette affirmation.

Voici, à titre d'exemple, les documents que l'on me transmet ce matin pour que j'en assure la diffusion. Ils me paraissent en effet éclairants :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 8 novembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Botanique, zoologie - Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Permis de construire
0
La pipistrelle est une chauve-souris qui, adulte, pèse à peine plus de 3 grammes. Cela ne l'empêche pas, chaque nuit où elle volette près des haies, de dévorer 2 000 moustiques, ce qui, paraît-il, représente le tiers de son poids.

Une pipistrelle.

C'est pour de telles raisons que les chauves-souris sont fortement protégées par tout ce qui, en France et en Europe, compte de compétences en matière d'écologie.

Le mémoire, tel qu'on vient de me le communiquer, déposé par Maître Francis MONAMY en vue d'obtenir l'annulation des permis de construire six aérogénérateurs électriques industriels dans les parages de la forêt de la Lande Pourrie, s'appuie de façon remarquable sur cette réalité incontournable :

Sans doute n'est-il pas inutile que j'explique que ce document est intitulé "mémoire complémentaire" parce qu'il existe un "mémoire introductif d'instance", essentiellement formel car déposé mi-septembre afin de prendre rang auprès du tribunal administratif de Caen.

Hervé TEXIER
rédigé le dimanche 8 novembre 2015
Divers - Economie - Santé - Botanique, zoologie - Eoliennes - Autorisation d'exploiter - Agriculture - Ger/St-Georges-de-Rouelley
0
Voici un article du "Courrier Picard", paru dernièrement, qui devrait inciter certains à réfléchir :

PICARDIE Des éoliennes tueuses de vaches?

Les éoliennes peuvent-elles avoir un impact négatif sur la santé des vaches ? Oui, selon une expertise et cet éleveur de la Somme, contraint d’envoyer son cheptel à l’abattoir.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 24 novembre 2015
Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Autorisation d'exploiter
0
A la suite de l'enquête publique "ICPE" qui s'est déroulée de la mi-septembre à la mi-octobre derniers à propos de l'autorisation d'exploiter 6 éoliennes sur les communes de Ger et Saint-Georges-de-Rouelley, la préfecture de la Manche vient de mettre en ligne le rapport du commissaire-enquêteur, sa première partie et sa seconde partie, avec ses annexes.

Cet avis est favorable.

La prochaine grande étape prévisible devrait être l'arrêté préfectoral d'autorisation de l'exploitation de ces éoliennes :

Je suppose que cet arrêté sera mis en ligne ici.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 16 décembre 2015
Eoliennes - Autorisation d'exploiter - Ger/St-Georges-de-Rouelley
0
Un nouveau préfet dans la Manche.

Celui-ci saura-t-il faire preuve de discernement dans son traitement du dossier de l'autorisation d'exploiter de nouvelles éoliennes à Ger et Saint-Georges-de-Rouelley ?

L'"association pour le développement durable de l'Ouest ornais et de ses environs" ne saurait trop l'y encourager.

Jean-Louis BUTRE
rédigé le jeudi 24 décembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Santé - Eoliennes - Ger/St-Georges-de-Rouelley - Autorisation d'exploiter
0
LETTRE D'INFORMATION : 24 décembre 2015

Nouvelles victimes des éoliennes:
(Le Syndicat des Energies Renouvelables nie comme d'habitude les nuisances pour la Santé humaine)

Extrait de l'émission "ça vous regarde" Chaine Parlementaire du 18 décembre.

Ces nouveaux témoignages récents confirment les milliers déjà constatés en France concernant les nuisances des éoliennes pour la santé des riverains, notamment ceux situés dans la zone de 1000 m autour des machines.
Le syndicat des promoteurs de l' éolien (SER) nie bien sûr ces graves nuisances qui pourtant sont constatées dans le monde entier ... C'est exactement la même attitude adoptée par de nombreux industriels comme Monsanto pour les OGM, le laboratoire Servier pour le médiator, les fabricants de tabac pour les cancers des fumeurs, ou par les fabricants d'amiante :... le slogan est : "Tout va bien madame la marquise! Aucun problème, circulez braves gens il n'y a rien à voir, laissez faire tranquillement notre business qui permet de faire fortune sur le dos des citoyens, l'argent passe avant la protection de la santé humaine..."

Pourtant cette affaire inquiète le gouvernement et de nombreux élus.
Pour preuve, une étude est en cours en France effectuée par l'Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
Cet extrait est visible sur le site ou sur la chaîne des vidéos de EPAW (European Platform Againts Wind Farms)

Cordialement

Jean-Louis Butré
Président
[url=http://environnementdurable.net]Fédération Environnement Durable[/ul]
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08