Géologie

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 26 juillet 2012
Divers - Géologie - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Je viens de surprendre trois individus au beau milieu de l'Avenue de la Chaslerie, en train de procéder, sans m'en avoir prévenu, à des mesures sur mes terres :

26 juillet 2012, le véhicule des intrus et l'homme qui s'est présenté comme leur chef.

Ils m'ont appris qu'ils appartenaient au bureau d'études "Lithologic" et qu'ils étaient mandatés par M. Olivier CHAUVIERE, du syndicat départemental des eaux, pour déterminer par des procédés de sondages électriques s'il y avait une réserve d'eau en sous-sol ; cela leur paraît en effet possible compte tenu de la présence d'une faille en-dessous de l'Egrenne voisine, telle que signalée, ainsi que je le sais, sur la carte du B.R.G.M. du secteur.

Compte tenu des circonstances, je les ai priés de sortir immédiatement de ma propriété, ce qu'ils ont fait sans difficulté. En l'absence de M. CHAUVIERE, j'ai téléphoné à son supérieur pour signaler l'incident et son motif.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 20 août 2012
Divers - Géologie - Liens divers, documentation
0
Puisque j'en suis à recenser les cartes en ma possession sur les caractéristiques des abords de la Chaslerie, en voici trois qui me semblent intéressantes, tirées d'un rapport préparé en vue de la récente enquête publique sur la déviation Sud de Domfront :

1 - Les reliefs :

Topographie domfrontaise.

Comme mes photos passent mal à l'écran, je donne un agrandissement de la légende...

La légende de la carte précédente.

... et un autre des abords immédiats de la Chaslerie :

Topographie des abords immédiats de la Chaslerie.

2 - Les zones inondables :

Les zones inondables du Domfrontais.

La légende de la carte précédente.

Les zones inondables aux abords immédiats de la Chaslerie.

3 - Les prédispositions aux risques naturels, d'après la DREAL de Basse-Normandie ; on voit sur la carte suivante (qui fait apparaître la forme de pince du territoire de La Haute Chapelle, enserrant Saint-Gilles-des-Marais) que ces derniers ne concernent pas la Chaslerie :

La carte des risques naturels aux abords de la Chaslerie.

La légende de la carte précédente.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 17 septembre 2012
Divers - Géologie
0

16 septembre 2012, photo de Guy HEDOUIN.

Les pierres de la Chaslerie ont à peu près 440 millions d'années puisque, d'après la carte du B.R.G.M., elles datent de la fin de l'Ordovicien (Ashgill) ou du début du Silurien (Llandovery). Par comparaison, 100 000 ans sont une goutte d'eau, 1/4400ème précisément. Pourtant, face à cette goutte d'eau, il y a déjà de quoi rester rêveur...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 6 juin 2013
Divers - Géologie
0
Christian ENOUF, auteur de la carte du B.R.G.M. du Domfrontais (mise en ligne ici le 19 octobre 2010) m'a proposé, par l'intermédiaire du père de Thomas dont il est le collègue, de le contacter afin d'évoquer son travail.

J'ai tout de suite accepté.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 7 juillet 2013
Divers - Géologie
0
Le sous-sol français en 3D dans 30 ans. Je suppose que j'en serai alors, dans la chapelle de la Chaslerie si rien ne coince d'ici là.

En attendant, je propose que le B.R.G.M. améliore la rédaction des notices de sa carte en 2D.

FR 3 Basse-Normandie
rédigé le jeudi 25 juillet 2013
Divers - Géologie
1
Effet des grandes marées, le Mont-Saint-Michel est redevenu une île pendant quelques instants hier soir !

Aurélien GACK
rédigé le samedi 12 octobre 2013
Divers - Géologie
0
Les derniers séismes, pour ceux que ça intéresse !

N.D.L.R. : On est quand même assez loin de l'Ouest Ornais...

I Live To Find Beauty
rédigé le vendredi 27 décembre 2013
Divers - Géologie
0
Where are you ?

N.D.L.R. : Dont acte.

Laurent BOUVET
rédigé le vendredi 7 février 2014
Divers - Géologie
1
L'Europe en 2100 après les dérèglements climatiques et la montée des eaux :

Une seule bonne nouvelle : la Corse a visiblement été rendue à l'Italie.

N.D.L.R. : Une autre : le Domfrontais surnage, même si l'association n'y est pour rien !

lemonde.fr
rédigé le vendredi 7 février 2014
Divers - Géologie
0
La planète change, et nous en sommes fortement responsables. Si certaines évolutions sont naturelles (comme par exemple les éruptions volcaniques), l'activité humaine, du fait de l'urbanisation galopante, de l'industrialisation polluante ou de la déforestation massive, accélère grandement le changement climatique, n'en déplaisent aux climatosceptiques.