Economie

Suite à nos travaux et réflexions d'hier, voici le document modifié qui sera transmis cet après-midi au commissaire-enquêteur :

P.S. : J'ai donc déposé ce courrier cet après-midi et trouvé qu'à la mairie de Ger, surchauffée en ce premier jour de froid, l'ambiance n'était pas vraiment sympathique.

Comme j'ai essayé de le faire comprendre à la maire de cette commune, les dossiers d'éoliennes sont pires que les remembrements. Ces derniers opposent des couples de voisins isolés, 3 ou 4 par commune selon l'expérience que j'ai de ces procédures. Tandis que les éoliennes créent des ressentiments au sein-même des familles et dans un voisinage beaucoup plus large.

La maire de Ger, par ailleurs conseillère départementale comme elle me l'a appris, m'a déclaré qu'elle était opposée aux remembrements mais qu'elle considérait qu'en matière d'éoliennes, il y avait "lieu d'appliquer la loi, donc de ne pas s'opposer".

Si un membre de notre association ou un simple visiteur du site comprend cette position, je lui serais reconnaissant de bien vouloir me l'expliquer.

Hervé TEXIER
rédigé le vendredi 16 octobre 2015
Divers - Economie - Eoliennes
0
La C.S.P.E. sert à couvrir les charges des missions de service public d'EDF, notamment celles liées au rachat à un prix bonifié de l'électricité d'origine renouvelable. Elle a été fixée pour 2015 à 19,50 euros/MWh et représente entre 10 % et 13 % de la facture d'électricité des consommateurs. Elle a fortement augmenté ces dernières années du fait du développement massif des énergies renouvelables

Le gouvernement envisageait une évolution de l'assiette de la taxe sur la facture d'électricité (C.S.P.E.) pour 2015 ou 2016. Elle est finalement reportée jusqu'en 2017.

Hervé TEXIER
rédigé le dimanche 8 novembre 2015
Divers - Economie - Santé - Botanique, zoologie - Eoliennes - Autorisation d'exploiter - Agriculture - Ger/St-Georges-de-Rouelley
0
Voici un article du "Courrier Picard", paru dernièrement, qui devrait inciter certains à réfléchir :

PICARDIE Des éoliennes tueuses de vaches?

Les éoliennes peuvent-elles avoir un impact négatif sur la santé des vaches ? Oui, selon une expertise et cet éleveur de la Somme, contraint d’envoyer son cheptel à l’abattoir.

Yves GOASDOUE
rédigé le mardi 24 novembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Arboriculture, horticulture - Agriculture
0
Je suis très inquiet. Nous avons encouragé les collectivités, les hôpitaux à la construction de chaufferies à bois plus respectueuses de l'environnement. Avec le froid arrivent les coupes à blanc ou à la pince des haies du bocage, le bois étant destiné à alimenter les chaufferies. Ces techniques irresponsables détruisent nos paysages. Les forêts sont protégées. Il faudrait en faire de même pour les haies. Ce matin, je posais une question au Gouvernement à ce sujet . Des mesures sont attendues pour décembre prochain.

Fédération Environnement Durable
rédigé le mardi 15 décembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Eoliennes
0
Communiqué de presse de la fédération Environnement Durable
Paris le 15 décembre 2015

Basée sur les Energies Renouvelables, la stratégie d’EDF conduit-elle à une faillite industrielle et économique ?

La situation économique de l’énergéticien français EDF est inquiétante :
- une action en forte baisse (– 44% en 1 an et – 58% sur 5 ans),
- un endettement qui s'envole (40 milliards, soit plus de la moitié de son chiffre d’affaire),
- une fusion programmée difficile avec AREVA qui totalise de son côté 4,8 milliards de pertes,
- les promesses du soutien financier de l’État qui n'a plus d'argent.
La sanction récente d'exclure EDF du CAC 40 pose la question de la part de responsabilité des Energies Renouvelables. EDF a misé son avenir sur cette filière pour verdir son image au détriment de ses autres activités. N'a-t-elle pas commis une erreur stratégique majeure ?

En analysant les faits de ces 8 dernières années, il est frappant de constater que la filiale d’EDF qui développe les énergies renouvelables (EDF EnR) a été rachetée à prix d’or, mais ne représente aujourd'hui que 2% du chiffre d’affaire d’EDF et emploie moins de 1500 salariés, soit 2% de l’effectif total du groupe EDF SA.

En revanche, la stratégie agressive de communication de cette filiale, appuyée par l'ADEME et le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a conduit à faire croire aux décideurs et aux citoyens que l’avenir d'EDF est fondamentalement basé sur les énergies renouvelables, comme le solaire, et surtout l’éolien qui paré de toutes les vertus a pratiquement quasiment occulté le reste des autres activités d’EDF, désormais perçues passéistes, polluantes, dangereuses. (*)
Certaines EnR présentent à terme un intérêt, mais peu productives, intermittentes et non rentables, elles comportent aujourd’hui des faiblesses fondamentales.
L’éolien érigé en symbole de l’avenir énergétique a répandu une image faussée de l’ensemble du groupe EDF mettant en péril le développement de ses autres activités majeures.
Ce n’est pas le rachat d’une partie d’AREVA, en grande difficulté, qui va simplifier le problème économique de ce géant de l'énergie. Les effectifs d'AREVA ont fondu de 75.000 salariés à une prévision de 35.000 à l’horizon 2017. (*)

Il ne faudrait pas que les salariés du groupe EDF payent eux aussi par des licenciements massifs cette erreur stratégique des EnR.
L’industrie énergétique de la France se porte mal, il est urgent que les vrais problèmes ne soient plus occultés, qu’une vision stratégique conforme à l’intérêt général soit adoptée.

Contact Presse
Jean-Louis Butré
06 80 99 38 08
contact@environnementdurable.net

* Depuis la vente d’une partie de ses activités à Alstom et Schneider Electric
* Cour des comptes : Rapport public annuel 2013
- EDF SA CA : 41 950 M€ Effectifs 65 931
- RTE SA (Filiale à 100 % d’EDF SA) Réseau de transport d’électricité CA : 4 229 M€ Effectifs 8 769
- ERDF SA (Filiale à 100 % d’EDF SA) Electricité réseau distribution France CA : 12 256 M€ Effectifs 36 207

Jean-Louis BUTRE
rédigé le mardi 22 décembre 2015
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Eoliennes
0
Bonjour

A tous les membres de la Fédération Environnement Durable

Voici une analyse que vient de nous faire parvenir A.P.P.G.E
Association pour la Protection du Patrimoine des Gorges de l'Escaumels : Comiac, Calviac, Lamativie



Newsletter N° 21

Le 21 décembre 2015

Bonjour FED

La COP 21 est terminée, la nouvelle année approche voici quelques informations qui nous semblent importantes à transmettre.

Un certain nombre d'entre elles sont disponibles sur notre site.

N'hésitez pas à le consulter, cela renforcera son positionnement sur les moteurs de recherche…

dans le texte, comme sur le site, les liens sont mis en rouge, il suffit de cliquer dessus.

La CSPE doit augmenter de 15% au 1er janvier 2016 ; entre le 1er janvier 2011 et le 1er janvier 2015, la CSPE a augmenté de 160%.
Pour une consommation annuelle de 2 000 kw/h , la CSPE en 2011 s’élevait à 15€ en 2015 à 39€ et en 2016.

Si le gouvernement ne change pas la proposition du CRE (Comité de Régulation de l’Energie), la CSPE sera de 45€ pour 2000 kw/h, alors que, pour équilibrer les comptes, il faudrait payer 54,10 € pour 2000 kw/h. Lire le communiqué de presse du CRE

En 2015, 7 schémas régionaux éoliens ont été annulés :

Aquitaine en décembre 2014
Ile de France en février 2015
Basse Normandie en juillet 2015
Rhônes-Alpes en août 2015
Bretagne en octobre 2015
Limousin en décembre 2015
Paca en décembre 2015

Cela ne veut pas dire que les éoliennes ne pourront pas être installées ou doivent être démontées, cela veut simplement dire que les promoteurs et les élus ne pourront pas s’appuyer sur ces schémas régionaux pour imposer leurs éoliennes.

La COP21 prône l’abandon progressif de l’utilisation des énergies fossiles (charbon et pétrole) ; cela ne veut pas forcément dire augmentation des éoliennes car lorsqu’il n’y a pas de vent, il faut bien produire de l’électricité et ce sont les usines à gaz qui peuvent réagir rapidement à l’intermittence aléatoire de l’énergie éolienne. Verrons-nous dans les prochains mois l’émergence des recherches sur les hydroliennes qui produisent de l’électricité 24h sur 24, sur l’utilisation de la géothermie ou sur les projets de méthanisation des déchets organiques ?

La Fédération de l’Environnement Durable (FED), dont nous sommes membres, a profité de la COP21 pour faire paraître un argumentaire sur les nuisances des éoliennes signé par André Posokhov.

La sénatrice de la Côte d’Or a déposé une question écrite pour demander à la ministre Marisol Touraine, pourquoi les éoliennes sont dispensées de respecter le code de la sécurité publique en matière de bruit, texte publié au JO du 17 décembre.2015

EDF est sortie du Cac 40 car ses actions ont baissé et son endettement, du fait de la CSPE pas suffisamment importante, s’envole et dépasse les 40 milliards.

La banque espagnole Abengoa, géant vert espagnol est endettée de 25 milliards d’euros. Le fleuron andalou du solaire et de l’éolien est au bord de la faillite, menaçant des dizaines de milliers d’emplois dans le monde.

Sur le site de RTE, on peut découvrir des résultats intéressants !

Je me suis intéressé à la production d’électricité. J’ai découvert que le facteur de charge moyen annuel de l’éolien est de 23,2% et l’éolien n’a produit que 3,5% de la production totale alors qu’il représente 7,8% de la puissance installée ! (couleur orange sur les graphiques)

Voici deux petits graphiques :

Vous trouverez d'autres informations sur notre site.

A propos des infrasons : l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail) va auditionner la FED.

L’ANSES a été saisie par la Direction Générale de la Santé en juillet 2013 afin d’établir les connaissances en matière d’effets sanitaires dus aux basses fréquences sonores et infrasons émis par les parcs éoliens. Un groupe d’experts a été installé par l’Agence en avril 2014. Nous allons être auditionnés début 2016.

Dans son invitation, l’ANSES présente un questionnaire qui nécessite, pour que nous soyons le plus crédible possible, un grand nombre de données relatives aux riverains qui souffrent des bruits et infrasons liés à la proximité des éoliennes.

Si vous connaissez des personnes souffrant des éoliennes, n’hésitez pas à renvoyer le questionnaire joint.

Nous espérons que la réalité des nuisances des éoliennes sera enfin reconnue.

Notre association doit continuer et pour cela nous avons besoin de votre adhésion ; vous trouverez le bulletin d'adhésion 2016 en format pdf sur le site si vous désirez l'imprimer pour le communiquer

Merci encore de ce que vous pourrez faire pour nous aider ; n'hésitez pas à transmettre ce courriel à vos amis.

Bonnes fêtes de Noël et de fin d'année !

Bien cordialement,

Gilles Forhan,
secrétaire APPGE
appge-comiac@laposte.net
06.43.80.15.87
_____________________________________________

Cordialement

Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08