Divers

Sites et Monuments
rédigé le jeudi 25 février 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
EOLIENNES : SCANDALEUSE PRESENTATION de notre amendement protection des monuments historiques par le LOBBY EOLIEN au 20 h de FRANCE 2.

Contrairement à ce qu'affirment les lobbystes, il ne s'agit en aucune manière "d'interdire" les éoliennes à 10000 m à la ronde. En effet :

- L'amendement précise que l'architecte des bâtiments de France (ABF) n'est compétent qu'en cas de lien visuel établi entre le monument et les éoliennes, son intervention étant, qui plus est, subordonnée au respect d'une distance de 10000 m depuis l'édifice (alors qu'une éolienne est visible sur terrain plat jusqu'à 30000 m) ;
- Surtout, la compétence de l'ABF n'équivaut nullement à l'interdiction des éoliennes visibles depuis le monument, mais permet d'aménager leur positionnement ou leur hauteur afin qu'elles s'intègrent au mieux dans ses principales perspectives.

Mais le lobby éolien ne tolère aucune contrainte... Son hégémonie subventionnée doit être absolue !

N.D.L.R. : En même temps, la fin de la filière de l'enfumage subventionné ne serait pas une perte pour le pays. L'argent public a de bien meilleurs usages que cette filière polluante et inefficace.

Fabien BOUGLE
rédigé le jeudi 3 mars 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Santé - Eoliennes
0
Chers Amis,

Le sénateur Barbier a fait voté au Sénat un amendement qui oblige l'avis impératif de l'ABF pour tous projets éoliens situés dans un rayon de 10 km d'un Monument Historique.

Tous les associations des amoureux des vielles pierres et de défense de nos paysages doivent se mobiliser pour soutenir cette disposition.

C'est pourquoi la FED - dont je suis membre et administrateur - vous propose de diffuser et signer une pétition de soutien.

Objectif 10.000 signataires : diffuser sur Facebook, sur vos sites, à vos proches

Par ailleurs Louis Marin vient de publier sur Economiematin une Tribune intitulée "Eolien : le berceau de la guerre civile ?"

A diffuser largement dans vos réseaux !

ON NE LACHE RIEN !

Fabien BOUGLE
06 82 86 22 14
Président de l'ADRBR
Porte Parole du Réseau Ulysse
Membre de la Fédération Environnement durable et de Vent de Colère

N.D.D.L.R. : Merci Fabien pour ce rappel mais, s'il vous plaît, signalez-le à votre marin favori, "Couvrez ce sein que je ne saurais voir"...

liberation.fr
rédigé le vendredi 4 mars 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Santé - Social
0
Interview
«Il faut imaginer qu’un accident de type Fukushima puisse survenir en Europe»
Par Coralie Schaub — 3 mars 2016 à 20:11
Le président de l’Autorité de sûreté nucléaire, Pierre-Franck Chevet, déplore le manque de prise de conscience des risques.

N.D.L.R. : Article signalé par Hervé TEXIER.

up-inspirer.fr
rédigé le mercredi 23 mars 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Eoliennes
0
Projet de loi patrimoine: débats nourris à l’Assemblée sur l’implantation des éoliennes

Les députés ont ardemment débattu mardi soir de l’implantation des éoliennes, dans le cadre du projet de loi sur la création et le patrimoine, et supprimé une disposition visant à les limiter, qui avait été introduite par le Sénat.
Les sénateurs avaient décidé de rendre obligatoire l’avis conforme de l’architecte des bâtiments de France sur les installations d’éoliennes qui sont visibles depuis un immeuble classé, un monument historique ou d’un site patrimonial protégé, dans un périmètre de 10 km.
Cet article avait ensuite été réécrit en commission à l’Assemblée en deuxième lecture, pour prévoir un simple avis de la commission régionale du patrimoine et de l’architecture.
Mais le gouvernement ainsi que des députés socialistes, écologistes et UDI avaient déposé pour la séance des amendements pour supprimer l’article, qui ont été adoptés mardi soir dans un hémicycle assez fourni.
Les parlementaires LR ont pour leur part défendu la position du Sénat ou celle de la commission de l’Assemblée. « Attention à la libéralisation totale des éoliennes », a lancé leur chef de file Christian Jacob, déplorant qu' »on sacrifie beaucoup de nos paysages ». Cet élu de Seine-et-Marne s’en est aussi pris à la ministre de la Culture Audrey Azoulay qui devrait selon lui « être celle qui défend le patrimoine ».
La ministre a estimé qu' »il faut concilier deux politiques publiques: favoriser les énergies renouvelables et protéger le patrimoine culturel ». Sur les éoliennes, « les services de l’Etat cherchent la meilleure solution, au cas par cas » et « les procédures sont très encadrées par le droit » déjà.
De nombreux élus écologistes sont aussi montés au créneau, expliquant que la version du Sénat « reviendrait à condamner à peu près toutes les éoliennes terrestres en France » (Michèle Bonneton), et attaquant l’opposition qui ne dit rien « sur les lignes à haute tension ou la présence des centrales nucléaires » quant à leur impact sur les paysages (Noël Mamère).
Plusieurs socialistes ont aussi rappelé les débats sur la loi de transition énergétique et regretté, à l’instar de Christophe Bouillon, ce « syndrome de Pénélope », avec des tentatives récurrentes de « détricotage ».
Le patron des députés UDI Philippe Vigier est venu en soutien, évoquant un « parcours du combattant » pour installer toute éolienne, qu’il convient selon lui de « simplifier ».

© 2016 AFP

N.D.L.R. : Les pourris nous gouvernent (rappel).

N.D.L.R. 2 : Presse également pourrie ("L'Immonde" le bien-nommé).

Hervé TEXIER
rédigé le vendredi 25 mars 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
(début de citation)

160325 Suppression des permis de construire

Les députés redonnent des ailes à l’énergie éolienne

Publié le 23/03/2016 • Par Arnaud Garrigues • dans : Actualité club Technique, France

Un vent de simplification des procédures
En parallèle, le secrétaire d’État chargé de la réforme de l’État et de la simplification, Jean-Vincent Placé, a exprimé le 11 mars sa volonté d’aller vers une « simplification massive » des procédures concernant les énergies renouvelables. « Parce qu’aujourd’hui, on met sept ans pour faire une éolienne française » contre « trois ans » pour une « éolienne allemande », a-t-il expliqué à l’antenne de BFMTV. Il a souligné qu’il allait charger le député Denis Baupin d’une mission en ce sens.
Allant dans le même sens, lors d’un débat organisé par nos confrères d’Enerpresse, ce même 22 mars, Laurent Michel, directeur de l’énergie et du climat a annoncé que le ministère de l’Environnement étudiait la possibilité de supprimer les permis de construire pour les éoliennes afin d’accélérer les procédures.

(fin de citation)

Hervé Texier
BNE / FED
06 89 58 70 27

N.D.L.R. : "Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites." Pauvre France !

Jean-Louis BUTRE
rédigé le lundi 28 mars 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Eoliennes
0
FLASH INFO: MARDI 29 mars 20h55 Emission sur ARTE

Electricité, le montant de la facture

Un Européen sur dix est en situation de précarité énergétique. La raison en est simple : le prix moyen de l'énergie a augmenté de 42 % en huit ans. L'Europe cherche en vain à s'accorder sur une politique énergétique commune. Retour sur l'échec de la promesse libérale des Vingt-Huit.
En savoir plus
L'électricité, à quel prix ?

Infographies, interviews.... plus d'infos sur notre électricité sur

Voici l'annonce de l'émission d'ARTE

En Angleterre, le froid recommence à tuer. Depuis quinze ans, ce mal qu'on croyait oublié est réapparu. Un Européen sur dix est d'ailleurs en situation de précarité énergétique. La raison en est simple : le prix moyen de l'énergie a augmenté de 42 % en huit ans. En Allemagne, la transition énergétique s'avère pour l'instant un échec criant, car pour compenser la sortie programmée du nucléaire, les usines à charbon ont dû rouvrir, asphyxiant des régions entières. L'Allemagne est maintenant le pays le plus polluant d'Europe. En Espagne, le gouvernement avait offert aux citoyens d'investir dans l'énergie photovoltaïque, proposant de leur acheter directement l'énergie produite. Mais en 2009, forcées de baisser drastiquement et rétroactivement leurs prix d'achat, les autorités ont ainsi ruiné plus de 400 000 personnes. En France, le monopole protecteur créé par l'État et EDF s'est retourné contre les contribuables, sous le coup d'un endettement massif qui ne cesse de se creuser. Et les pays Baltes, la Bulgarie, la Pologne et la République tchèque restent majoritairement dépendants des importations russes, un atout majeur pour Vladimir Poutine, bien embarrassant pour l'UE dans le contexte de tension actuel.

Lettres mortes

Comment la libéralisation totale de l'énergie, décidée par l'Europe il y a vingt ans et censée faire baisser le coût de l'électricité, a-t-elle débouché sur un tel chaos ? Et pourquoi, même en France, seul pays à avoir maintenu son monopole jusqu'en 2010, les prix continuent-ils de monter ? Ce documentaire passe au crible les promesses faites aux Européens ? la baisse des prix, la montée en puissance de l'énergie verte, l'harmonisation des politiques nationales, la transparence... ? pour montrer comment, sous la pression des lobbies et l'inconséquence des gouvernements, elles sont restées lettres mortes. Illustrée par les histoires personnelles de citoyens lésés, voire mis en danger par la crise énergétique, une enquête passionnante sur vingt ans d'une chimère européenne qui a laissé sur le bord de la route des millions de précaires.
_____________________________________________________
Il est possible de mettre des commentaires sur le site d'ARTE et ce serait intéressant de le faire notamment concernant la taxe CSPE
(Vous pouvez vous identifier en temps que simple invité avec un nom ou pseudo et un email )
Il est aussi possible de relayer l'info sur facebook

Cordialement
Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 28 mars 2016
Divers - Bâtiment
0
Je compte poursuivre la restauration d'un bâtiment inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, à savoir la cave de la Chaslerie, de manière à lui valoir le label "BBC" (bâtiment à basse consommation énergétique).

On pourra suivre le développement de ce dossier sur le site de la Chaslerie. A ce stade, je renvoie au message suivant.

Je tâcherai de signaler ici chaque fois où ce dossier sera complété.

D'ores et déjà, je note que, d'après le "Publicateur libre", une réunion sera organisée le 30 mars prochain à La Ferté-Macé sur un sujet analogue. Je compte y participer pour recueillir de premières informations pratiques.