Divers

Jean LOUCHET
rédigé le mercredi 6 mars 2013
Divers - Santé
0
...et on oublie souvent un point (pas beaucoup divulgué), qui est que les gaz d'échappement des diesel tourisme ont une teneur en benzopyrènes de l'ordre de 100 fois plus forte que celle des gros poids-lourds (source: conversation avec les ingénieurs chargés des mesures d'aérosols à la société Calspan, Buffalo, USA, vers 1987). Moteurs différents, combustion différente. On ne doit pas punir les transporteurs routiers pour la pollution mortelle engendrée par le diesel tourisme !

Jean-Louis BUTRE
rédigé le mercredi 13 mars 2013
A.D.D.O.O.E. - Lobbying - Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
Position de la Fédération Environnement Durable concernant la " Transition Énergétique"

Les consultations citoyennes en cours concernant la « Transition Énergétique » sont des pièges dont le seul but est de justifier des décisions déjà prises par le Gouvernement.
En janvier lors notre rencontre (A. Casalis et J.L.Butré) avec le Directeur du Cabinet de Mme la Ministre de l'Ecologie D.Batho nous avons conclu que tout le système mis en place concernant la "Transition Énergétique" était totalement truqué et que les décisions du gouvernement étaient déjà prises à l'avance. « Elles sont déjà gravées dans le "marbre" du programme du PS voté par la majorité des Français. (sic) »

L'usine à gaz qu'est cette « Transition Énergétique », dont le coût faramineux n'a même pas été dévoilé, orchestrée par le Ministère de l'Ecologie, sert uniquement à cautionner ses décisions en sélectionnant des organismes de citoyens qui en réalité sont déjà pour la grande majorité à la solde de l'État.(*)

Pour ne pas cautionner de telles pratiques la FED a donc officiellement refusé toute participation au niveau national à cette mascarade démocratique.
C'est la réponse systématique qui est donnée au niveau national à tous solliciteurs gouvernementaux qui demandent à ce que la FED participe à ces « consultations » et notamment aux débats publics en cours.

Par contre au niveau régional et départemental chaque association de la FED est totalement libre d'intervenir en fonction des circonstances locales.
Les chances de se faire entendre sont faibles, mais l'intérêt pour les associations qui luttent sur le terrain est d'avoir une meilleure connaissance de ses adversaires et des enjeux régionaux pour mieux les combattre. Dès que cet objectif sera atteint, la FED conseille à ces associations de faire une déclaration officielle et de quitter ces structures.

Pour ceux qui sont tentés par une action internet il faut se rendre sur le site web de la transition énergétique du Gouvernement.
Il est possible de donner des idées et poster des commentaires.
Nous vous proposerons prochainement un message court qui pourra être diffusé largement aux adhérents des associations à cette fin.

La FED rappelle qu'elle refuse la mise en coupe réglée de la France et de son littoral par les éoliennes.
Elle dénonce le racket financier des français par des hausses injustifiées des tarifs de l'électricité alors que notre pays se paupérise tous les jours.
Elle continuera à se battre légalement pour faire éclater la vérité concernant un système éolien corrompu qui se cache derrière la Transition Énergétique.
La FED est totalement indépendante, elle ne reçoit aucune subvention, elle n'est inféodée à aucun parti politique ni aucun lobby. C'est ce qui fait sa force.

Cordialement
J.L. Butré
Président

(*) A tire d'exemple France Nature Environnement (FNE) ouvertement pro éolien annonce représenter 3.000 associations citoyennes. FNE dispose de 44 salariés et 70% de son budget est subventionné par le Ministère de l'Environnement.

N.D.L.R. : Depuis l'automne dernier, je n'ai pas eu le temps de bien suivre ce dossier pourtant préoccupant mais j'ai appris hier que Mme BATHO était passée à Caen. Ce message, qui m'a été envoyé le 11, est destiné à lui rappeler que, même si nous ne nous manifestons pas autant que l'été dernier, lors du simulacre de consultation sur le "schéma régional éolien", nous ne désarmerons pas devant des projets éoliens injustifiés en l'état du dossier.

Jean-Pierre ARBON
rédigé le mercredi 13 mars 2013
Divers
0

[Image introuvable]

Pour revenir à La Fontaine et Brassens, puisque je me suis mis à réfléchir au plaisir que me procure leur fréquentation, je dirais ceci : on peut ne rien ignorer de l'injustice du monde et de la souffrance des hommes, et en rendre compte sans pathos, sans révolte, sans colère, sans désespoir. On peut même, par une heureuse disposition de caractère, s'en amuser. C'est rare, mais c'est le cas de nos deux amis.

Il existe en masse, et depuis toujours, des gens pour s'émouvoir, s'indigner, protester, redresser des torts, appeler au combat, et vouloir changer le monde. Ceux-là, on n'en a jamais manqué. Et d'ailleurs, les peuples les aiment, car ils font écho à leurs angoisses. Mais sont-ils, sur le long terme, utiles ? Beaucoup moins, certainement, qu'ils ne sont disposés à le croire. Les personnes qui, à mon sens, sont infiniment plus précieuses, ce sont au contraire celles qui, tout en étant parfaitement lucides sur les imperfections de la nature humaine, savent non seulement ne pas crier, mais sourire : celles qui savent se distraire du spectacle de notre vaine agitation, à l'échelle de l'espèce ; celles qui se divertissent d'observer que tout ceci compose « une ample comédie aux cent actes divers / et dont la scène est l'Univers », ou qui chantent que s'il avait fallu qu' «enfin tout s'arrangeât / depuis tant de grands soirs que tant de têtes tombent / au paradis, sur Terre, on y serait déjà ».

Hervé TEXIER
rédigé le mercredi 13 mars 2013
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
De : AFP-Direct <alert-send@afp-direct.com> Date : 12 mars 2013 18:51 Objet : Bonus/malus énergie : les députés UMP vont saisir le Conseil constitutionnel Mots-clés : assemblée Bonus/malus énergie: les députés UMP vont saisir le Conseil constitutionnel PARIS, 12 mars 2013 (AFP) -

Les députés UMP vont saisir mercredi le Conseil constitutionnel de la proposition de loi PS bonus/malus sur la facture d'énergie qui a été définitivement adoptée par le Parlement dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris mardi auprès du groupe. Pour l'UMP, cette loi, qui a eu un parcours parlementaire long et chaotique, contrevient au principe d'égalité. Les députés UMP ont en effet protesté, de concert avec le Front de Gauche, sur l'instauration du bonus/malus. Celui-ci prend en compte la composition du foyer, la localisation géographique et le mode de chauffage.

Ils vont aussi argumenter sur le fait que les dispositions sur l'éolien, notamment la suppression de la règle d'implantation dite des 5 mâts qui réjouit les professionnels de l'éolien, sont des "cavaliers législatifs". Ces dispositions n'étaient pas prévues dans le texte initial et sont arrivées par le biais d'amendements gouvernementaux en première lecture à l'Assemblée, ce qui avait provoqué le départ fracassant des députés de l'opposition et du Front de Gauche en pleine nuit.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 13 mars 2013
Divers - Botanique, zoologie
0
Le bouquin d'Ian STEWART, "Les mathématiques du vivant", est très instructif ("inspiring" diraient des anglo-saxons) et j'en recommanderais volontiers la lecture à de bons bacheliers. Il faut quand même ne pas y trouver trop rébarbatives des phrases comme : "En fait, le type de complexité organisée nécessaire à la fabrication d'un être vivant pourrait en principe se trouver dans les tourbillons magnétohydrodynamiques de la photosphère d'une étoile, dans les monocouches cristallines à la surface d'une étoile à neutrons, dans les paquets d'onde d'une radiation électromagnétique traversant l'espace interstellaire, dans les fonctions d'onde quantique, voire chez des créatures immatérielles habitant des univers de poche où la physique serait très différente de la nôtre..." (ceci est extrait de la page 384).

Jean-Claude LENOIR
rédigé le mercredi 13 mars 2013
A.D.D.O.O.E. - Lobbying - Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
Cher Ami,

Tu m'avais fait part de ton opposition aux dispositions assouplissant l'implantation d'éoliennes introduites dans la proposition de Loi Brottes, dont l'objet initial était d'instaurer une tarification progressive de l’énergie.

Partageant pleinement ton point de vue, je suis intervenu à plusieurs reprises, au nom du groupe UMP du Sénat, pour m'opposer à ces dispositions, qui n'ont pas leur place dans ce texte et qui font la part belle à l'éolien sans tenir aucun compte de tous les problèmes que soulève son développement.

Avec mes collègues sénateurs, nous avons d'ailleurs rejeté ce texte à plusieurs reprises, tant en commission des affaires économiques qu'en séance publique.

Toutefois, l'Assemblée nationale, dont la Constitution prévoit qu'elle a le dernier mot en cas de désaccord entre les deux assemblées, a rétabli ces dispositions. Ces dernières figurent donc dans la proposition de Loi définitivement adoptée par les députés le 11 mars dernier, qui supprime ainsi les Zones de développement de l'éolien ainsi que l'obligation, pour les parcs éoliens, d'être constitués d’au moins 5 mâts afin d'éviter tout risque de mitage de nos paysages.

Pour ton information, je viens, avec une centaine de mes collègues sénateurs UMP, de saisir le Conseil Constitutionnel pour lui demander d'annuler ce texte, inconstitutionnel à nos yeux, et tout particulièrement ses dispositions relatives à l'éolien.

Ce recours est notre dernière chance d'obtenir gain de cause. C'est pourquoi j'espère vivement que les Sages retiendront nos arguments.

Tu trouveras, ci-joint, les paragraphes de notre recours relatifs aux trois articles de la proposition de Loi portant sur l'éolien, ainsi que mon intervention en séance publique concernant ces articles et notamment la suppression des ZDE.

Amicalement,

Jean-Claude Lenoir
Sénateur de l'Orne

N.D.L.R. : Je te remercie. Tes louables efforts ne m'avaient pas échappé. Je ferai bénéficier les visiteurs de notre site favori des saines lectures que tu me communiques dès que mon jeune geek voudra bien m'aider à les mettre en ligne ici.

N.D.L.R. 2 : Voici les documents en question, adaptés par Tom que je remercie :
- 1er document ;
- 2nd document.
Bonne lecture !

Michel BERA
rédigé le jeudi 14 mars 2013
Divers - Archives, histoire
0
Le choix du prénom du Pape François est tout sauf hasardeux, en ces temps d'inégalités de richesse devenues statistiquement extrêmes. La rencontre entre St François d'Assise et le sultan, en pleine croisade, est par ailleurs tout à fait extraordinaire.

N.D.L.R. : "Habemus papam" !
Voici en effet l'épisode avec le sultan Al-Malik al-Kâmil Nâsîr ad-Dîn (neveu d'Al-Malik an-Nâsir Salâh ad-Dîn Yûsuf, plus connu sous le nom de Saladin, que combattit un visiteur de Domfront dont la mère était châtelaine, à savoir Richard Cœur-de-Lion, ce qui démontre que Domfront est le centre du monde, CQFD)...

Cornelis Claesz van Wieringen : Navire brisant la chaîne de Damiette lors la cinquième croisade.

Richard TOPER
rédigé le jeudi 14 mars 2013
Divers
0
"Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!
Risque-toi aujourd’hui!
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement!
Ne te prive pas d’être heureux!"

Neruda

N.D.L.R. : Faut-il rappeler qu'ici, on peut aussi faire plus court ?
Par exemple, je propose : Yolo !

Dominique LEMAIRE
rédigé le jeudi 14 mars 2013
Divers - Economie
0
Billet : l’absence de rigueur du mot « rigueur »

A les entendre exalter la rigueur
On voit venir des lendemains rugueux
De vieux démons sont toujours aux aguets
Dans leur chanson de jadis et naguère

Cette rengaine est de mauvais augure
En temps de crise équivoque ambiguë
Elle est pour eux l’alpha et l’oméga
Le double sens de rigueur les égare

La pensée droite et la souffrance rude
Quoique les deux puissent nous sembler dures
N’ont pas de lien pour un esprit robuste

Et si les deux sont jugées rigoureuses
L’âpre plaisir des actes douloureux
N’est pas égal au raisonnement juste

La rigueur au sens intellectuel du terme ne se retrouve pas dans la rigueur ou austérité aujourd’hui évoquée abondamment au sens politico-économique, bien que le mot puisse avoir l’un et l’autre sens. C’est un abus de langage que de croire ou de faire croire à l’équivalence des deux significations. Comme de faire croire au caractère rédempteur de la souffrance dans la crise en étendant aux questions économiques et sociales ces vers de Baudelaire :
« Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance
« Comme un divin remède à nos impuretés »,
où Dieu paraît être de nos jours la toute-puissante économie (sociale ?) de marché.

N.D.L.R. : Cher Domino, je suis d'accord pour considérer que le mot "rigueur", au sens où l'entendent les mathématiciens par exemple, est quelque peu galvaudé.
Mais je suis persuadé que la démagogie, l'aventurisme économique d'un côté et la fringale de consommation de l'autre nous promettent des lendemains douloureux.
J'aimerais pouvoir penser que j'ai tort...

Michel BERA
rédigé le dimanche 17 mars 2013
Divers - Archives, histoire
0
L'influence par perturbation des planètes sur l'activité du soleil formellement démontrée (Abreu 2012, puis article de Charbonneau dans Nature, jan2013).

Toujours les amis suisses : Beer J et al. La figure 2 - tableau c - de ce dernier article est passionnante, car on y voit la sortie de la glaciation, l'âge d'Eden (pour faire plaisir aux passionnés des mythes du Paradis Terrestre) vers -12000, probablement la naissance de l'agriculture - discussion hier soir avec un collègue de Nanterre sur le sujet - suivi d'une chute très violente. Pourquoi la figure c est-elle si petite ? :=(

N.D.L.R. : Tu me fais penser aux travaux de CAVALLI-SFORZA...