Pouvoirs publics, élus locaux

La Fosse Arthour à Saint-Georges-de-Rouelley, un site incontournable au cœur du Parc naturel régional Normandie-Maine :

N.D.L.R. : Pourquoi gâcher un tel site en y implantant des aérogénérateurs électriques industriels qui ne serviraient qu'à enrichir des fonds vraisemblablement off-shore et à complaire à la mégalomanie obtuse d'élus très mal inspirés en l'espèce ?

Hervé TEXIER
rédigé le mardi 12 janvier 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Eoliennes
0
"Un décret modifie le cadre réglementaire applicable aux ouvrages de production d'énergie renouvelable en mer. Il allonge les durées d'autorisation et instaure des règles contentieuses spécifiques."

"Un décret publié au JO du 10 janvier et modifiant le code de la justice administrative supprime l’étage des tribunaux administratifs dans les procédures de recours contre les projets éoliens en mer. Il attribue à compter du 1er février 2016 à la cour administrative d’appel de Nantes la compétence pour connaître en premier et dernier ressort des recours dirigés contre certaines décisions relatives aux installations de production d’énergie renouvelable en mer".

A quand la suppression des TA pour l'éolien terrestre ?

Nos dossiers d'appel de recours à la CAA de Nantes risquent d'attendre encore plus longtemps.

Hervé Texier
BNE / FED
06 89 58 70 27
02 31 25 27 08

N.D.L.R. : Faut-il se plaindre de ces délais supplémentaires possibles ? Je ne le crois pas puisque j'espère encore qu'un jour, les pouvoirs publics ouvriront enfin les yeux sur l'invraisemblable gâchis de l'éolien.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 19 janvier 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
J'apprends à l'instant que, par arrêté du 15 janvier dernier de la préfète de l'Orne, j'ai été désigné comme membre suppléant de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites, dans sa formation dite "des sites et paysages".

J'ai été nommé sur la proposition de Jean de LAMBERTYE, président de la "Demeure Historique", émise sur la recommandation d'Isabelle d'HARCOURT, déléguée régionale et administratrice de la DH, qui m'avait préalablement demandé si j'accepterais de la suppléer dans cette instance administrative.

Je remercie tous ceux qui ont concouru à cette nomination. Je note dans mon calepin les dates des prochaines réunions qui m'ont d'ores et déjà été communiquées.

J'observe cependant que mon nom n'apparaît pas dans la composition de la CDNPS lorsqu'il y sera question de projets éoliens. Contrairement à ceux de quatre représentants des promoteurs éoliens qui occupent ainsi la place de quatre des huit membres du collège dont je fais partie pour les autres dossiers que les dossiers éoliens.

Vosgeshorizondurable
rédigé le mercredi 20 janvier 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
SCHEMAS REGIONAUX EOLIENS (SRE) :
9 SRE ANNULES PAR DECISION DE JUSTICE AU 18/01/2016
Etablis à la hâte sans véritable consultation, les Schémas Régionaux Eoliens (SRE) tombent les uns après les autres et sont annulés par décision de justice : après ceux d’Aquitaine, d’Île de France, de Basse Normandie, de Rhônes-Alpes, de Bretagne, du Limousin et de Provence-Alpes-Cotes d’Azur (PACA), c’est le tour maintenant des SRE de Midi-Pyrénées et de Lorraine.
Partout contestés, d’autres annulations vont suivre…
Depuis la suppression des Zones de Développement de l’Eolien, ces Schémas Régionaux Eoliens qui fixent les « Zones Favorables à l’implantation d’éoliennes » sont la référence pour l’attribution du tarif de rachat préférentiel accordé aux promoteurs éoliens. On comprend mieux la nervosité de certains promoteurs et leur lobbying intensif auprès des Elus.

Dominique Thiébaut LEMAIRE
rédigé le jeudi 21 janvier 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Social - Botanique, zoologie - Arboriculture, horticulture
0
Billet : l’accord de Paris sur le climat
Posted on 21 janvier 2016 par Libres Feuillets

Pour conclure un accord à cent quatre-vingt-quinze
Entre tous les pays de la planète terre
Et sauver l’avenir en sauvant le climat
Dans l’espoir nous dit-on que ce n’est pas trop tard
Il a fallu trouver c’est plus qu’un exercice
Le dénominateur d’un langage commun

Pour que l’humanité ne soit pas kamikaze
En se laissant brûler dans la température
Produite par ses gaz et son hyperthermie
Il y faudra l’effort d’autres négociateurs
Capables pour longtemps d’un stable consensus
Dont les mots ne soient pas un écran de fumée

Je ne vais pas nier que ce soit juste cause
De vouloir préserver la neige et ses atours
La glace blanche ou bleue du pôle et des sommets
Dont la liquéfaction pourrait nous engloutir
Mais tout serait je crois pire dans l’autre sens
Au cas où surviendrait un refroidissement


Dans le cadre des « conférences des parties », les COP, réunissant chaque année les pays qui ont adhéré à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (adoptée au sommet de Rio en 1992), la COP 21 a réuni 195 Etats au Bourget près de Paris à la fin de 2015. Elle a abouti le 12 décembre, après douze jours de négociations, à un accord pour contenir « l’élévation de la température moyenne de la planète nettement au-dessous de 2 ° C par rapport aux niveaux préindustriels » et poursuivre l’action menée « pour limiter l’élévation des températures à 1,5 ° C ». Cet accord doit entrer en vigueur en 2020.
Le texte réaffirme que les pays développés doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, et fournir une aide financière croissante aux pays en développement pour modérer les leurs. On sait toutefois que l’essentiel de l’augmentation des émissions est dû désormais à l’essor des grands pays émergents.
On vante le caractère universel de cette négociation internationale sur le climat. Mais les sceptiques, constatant qu’à l’évidence les intérêts des divers pays ne vont pas tous dans le même sens, disent que les négociateurs ont voulu sauver l’accord plus que le climat. On vante le caractère ambitieux de l’objectif, limitant à nettement moins de 2 % la hausse de la température moyenne de la planète. Mais l’ambition est d’autant plus grande que les obligations contraignant les Etats sont plus faibles.

Dominique Thiébaut Lemaire

Sites et Monuments
rédigé le jeudi 25 février 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Eoliennes
0
EOLIENNES : SCANDALEUSE PRESENTATION de notre amendement protection des monuments historiques par le LOBBY EOLIEN au 20 h de FRANCE 2.

Contrairement à ce qu'affirment les lobbystes, il ne s'agit en aucune manière "d'interdire" les éoliennes à 10000 m à la ronde. En effet :

- L'amendement précise que l'architecte des bâtiments de France (ABF) n'est compétent qu'en cas de lien visuel établi entre le monument et les éoliennes, son intervention étant, qui plus est, subordonnée au respect d'une distance de 10000 m depuis l'édifice (alors qu'une éolienne est visible sur terrain plat jusqu'à 30000 m) ;
- Surtout, la compétence de l'ABF n'équivaut nullement à l'interdiction des éoliennes visibles depuis le monument, mais permet d'aménager leur positionnement ou leur hauteur afin qu'elles s'intègrent au mieux dans ses principales perspectives.

Mais le lobby éolien ne tolère aucune contrainte... Son hégémonie subventionnée doit être absolue !

N.D.L.R. : En même temps, la fin de la filière de l'enfumage subventionné ne serait pas une perte pour le pays. L'argent public a de bien meilleurs usages que cette filière polluante et inefficace.

Fabien BOUGLE
rédigé le jeudi 3 mars 2016
Divers - Pouvoirs publics, élus locaux - Santé - Eoliennes
0
Chers Amis,

Le sénateur Barbier a fait voté au Sénat un amendement qui oblige l'avis impératif de l'ABF pour tous projets éoliens situés dans un rayon de 10 km d'un Monument Historique.

Tous les associations des amoureux des vielles pierres et de défense de nos paysages doivent se mobiliser pour soutenir cette disposition.

C'est pourquoi la FED - dont je suis membre et administrateur - vous propose de diffuser et signer une pétition de soutien.

Objectif 10.000 signataires : diffuser sur Facebook, sur vos sites, à vos proches

Par ailleurs Louis Marin vient de publier sur Economiematin une Tribune intitulée "Eolien : le berceau de la guerre civile ?"

A diffuser largement dans vos réseaux !

ON NE LACHE RIEN !

Fabien BOUGLE
06 82 86 22 14
Président de l'ADRBR
Porte Parole du Réseau Ulysse
Membre de la Fédération Environnement durable et de Vent de Colère

N.D.D.L.R. : Merci Fabien pour ce rappel mais, s'il vous plaît, signalez-le à votre marin favori, "Couvrez ce sein que je ne saurais voir"...